Dans plusieurs aéroports à travers le monde, les nouvelles des attentats du 11 septembre 2001 se diffusent en désordre. Les vols sont annulés. Les voyageurs bloqués (le Choeur) doivent attendre. Certains paniquent, d’autres prient, d’autres pleurent ou appellent leurs proches. Impuissants, ils assistent au déluge d’images qui arrive de New York via les chaînes américaines. Parmi eux, cinq voyageurs se détachent. Une vieille folle hante les zones de non-droit de l’aéroport. Elle est la voix des morts, des disparus. La voix de ce XXIe siècle de furie et de foi qui commence ; ce siècle qui, comme elle le dit, lui prend « ses enfants » : soldats, combattants, moudjahidin, victimes, kamikazes…
>> Lire la suite